Les enfants dans les séries télé

Hier soir, épisode de Dexter, le serial-killer qui coupe l’herbe sous le pied de son employeur (la police de Miami). Dexter rentre chez lui, c’est-à-dire qu’il passe la tête par la porte et annonce à la baby-sitter qu’il va être absent toute la soirée. Celle-ci ne proteste pas, d’ailleurs elle ne proteste jamais quand il a des imprévus ; elle n’a pas de vie sociale, probablement. Quant à Harrison, le fils de deux ans du héros, il se contente de se retourner et de faire un petit signe de la main à son papa en disant « Bonne nuit ». Seule la sœur de Dexter, qui voulait passer un peu de temps avec son frère, proteste et lui court après.

Mais comment se fait-il qu’Harrison ne proteste pas quand son père l’abandonne pour aller courir, non pas le guilledou, mais le collègue tueur en série ?

Un enfant de cet âge qui voit à peine son père serait déjà en train de hurler et de se rouler sur le sol, de pleurer à genoux ou face contre terre d’une façon que seule les tragédiens formés en 1930 savent imiter. Je me souviens des cris que j’ai poussé longtemps, très longtemps, un jour où ma mère m’a laissée jouer avec les enfants d’amis un jour où elle allait faire des courses, depuis le moment où je me suis rendu compte qu’elle n’était plus là au moment où j’ai compris qu’elle n’avait pas revenir si je faisais une scène (ce qui a pris un certain temps). Je me souviens (mes oreilles, elles, ne s’en souviennent plus, j’ai perdu des cils vibratiles dans l’affaire) de la fille d’une amie, écroulée sur le sol du salon car sa mère était partie à la pharmacie. Ainsi sont les enfants. Ils sont petits, mais qu’est-ce qu’ils ont comme puissance vocale. Et ils n’ont pas peur de l’utiliser.

Or, dans les séries télé, les enfants sont calmes et ne font que de brèves apparitions où ils sont toujours sages. Leurs parents divorcent ? Pas grave. Leurs parents sont en pleine tourmente émotionnelle sous leurs yeux, les abandonnent, ou pire encore, ne veulent pas leur acheter de bonbons au supermarché ? Bof. Les enfants à la télé sont posés là, ouvrant leurs grands yeux, toujours mignons, dans des circonstances où tout enfant digne de ce nom serait en train de s’exprimer avec virulence. Les seuls enfants un peu normaux étaient ceux de Lynette dans Desperate Housewives, et ils étaient décrits comme des petits monstres. Peuh. Des petits garçons pleins d’énergie, c’est tout.

Mais pourquoi les enfants de série télé sont-ils si sages ?

1) Parce que les scénaristes ont décidé que les enfants, c’est chiant. ils jouent à leurs jeux et n’ont même pas de potins intéressants. Du coup, autant limiter leur présence à l’écran à « la petite bouille toute ronde, mignonne, et qui ferme sa gueule. »
2) Parce que faire jouer des enfants, c’est difficile. Dire « Tu restes là, tu joues et on te file une sucette à la fin » c’est plus facile pour l’équipe de tournage.
3) Parce que les enfants de série télé proviennent d’une planète extraterrestre qui va conquérir le monde. Ces petits sont notre avenir.
4) Parce que les enfants de série télé sont issus de croisements génétiques rares. Et oui, le croisement génétique, ce n’est pas que pour le poulet. Ces petits sont notre avenir.